header
Si vous naviguez avec Internet explorer 7-8 ou 9 il se peut que ce site ne s'affiche pas correctement, cliquez dès lors, sur l'onglet "outil" de votre navigateur et ensuite sur "affichage de compatibilité"

Liens rapides


Plan du site
Accueil
les Alunières
la Brasserie Lhonneux
L′ Eglise
Histoire
Histoire des Bourgmestres
Les Houillères
La Légende de Saint-Georges
La Seigneurerie de Warfusée

contact

newsletter

Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox. Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit est simple à installer.

Firefox
Château de Warfusée Catherine Seret a vécu au siècle dernier à Sur les Bois, et c’est grâce à elle que la réputation de ce petit hameau alors bien paisible c’est répandu au-delà des frontières.

Son vrai nom est Catherine Langlois et elle naquit en 1828. A cette époque l’épopée napoléonienne venait de se terminer et plusieurs familles comptaient un ou plusieurs membres qui avaient été mêlés à la guère ou aux armées de Napoléon. C’est le grand-père qui avait été ordonnance d’un colonel-médecin anglais qui héritait du « secret » de celui-ci. Quand Catherine atteignit ses 18 ans, il lui transmettait ce secret.

Elle se marie alors avec un mineur Dieudonné Moulin, et de cette union naissent trois filles, mais son mari décède à l’âge de 33 ans.

En cette dure période de la seconde moitié du XIXe siècle, la médecine était loin de ce qu’elle est le jour d’aujourd’hui et très vite la réputation des « eaux et pommades de Catherine Seret » prend de l’ampleur.

Ce sont souvent les pauvres qui viennent consulter, les riches le font par personne interposée et le payement se fait en nature ( poules,oeufs, coqs ou chandelles.) Malheureusement déjà à cette époque la jalousie n’avait pas des bornes, et elle se retrouve au banc des accusées, dont elle sort victorieuse. Le succès devient telle que Flamands, Wallons, Allemands et Hollandais se bousculent dans le petit café, mais hélas en 1915 à l’âge de 87 ans elle se rend soigner les malades dans l’au-delà.

Le « secret » n’est transmissible que par les femmes et c’est pour cette raison que jusque l’année dernière c’était l’arrière-petite-fille de Catherine Seret qui continua l’œuvre de sa célèbre aïeule. Alors, pour rester dans la tradition, celle-ci à transmis le secret à sa fille Michèle,laquelle espère bien dans le futur, le transmettre à ses descendants

Que l'histoire n'oublie pas celle qui a fait déplacer des milliers de personnes vers le petit hameau de Sur les bois et dont les habitants sont fièrs.Un patrimoine sera ainsi sauvé....

Texte: Mr.Lenaerts

Recherche rapide (Tapez un mot clé dans la case ci-dessous)

Traduction



Contact

Tél : +32 (0)4/259.92.50
Fax : +32 (0)4/259.41.14

info@saint-georges-sur-meuse.be

contact

lundi, mercredi: de 8h à 12h et de 13h à 16h30
mardi : de 8h30 à 12h et de 13h à 19h
jeudi : de 13h à 16h30
Vendredi : 8h30 à 12h30

rue Albert 1er 16
4470 Saint-Georges-Sur-Meuse


Plan d′accès

planacces

cculturel bibliotheque maison des jeunes eeward 2016



 
Compteur Global
sur les pas du dragon galipette maison habitat durable
one police StGeorgesTV
assg tendea