header
Si vous naviguez avec Internet explorer 7-8 ou 9 il se peut que ce site ne s'affiche pas correctement, cliquez dès lors, sur l'onglet "outil" de votre navigateur et ensuite sur "affichage de compatibilité"

Liens rapides

Accueil
les Alunières
la Brasserie Lhonneux
Catherine Seret
Histoire
Histoire des Bourgmestres
Les Houillères
La Légende de Saint-Georges
La Seigneurerie de Warfusée

contact

newsletter

Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox. Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit est simple à installer.

Firefox
EgliseLes archives de l'Église de Saint-Georges parlent d'un prêtre qui occupait les fonctions de curé dans cette paroisse en 1430 : d'autre part, ni la tradition orale ni les archives ne parlent d'une église de cette paroisse, qui se serait trouvée sur un emplacement autre que celui occupé par l'église actuelle.

II est donc probable que cette dernière, aura été bâtie sur l'emplacement d'une ancienne chapelle.

Cette chapelle remonterait au XIIIe siècle. On en attribue la construction à Sainte-Ode, qui vécut et mourut à Amay. Précisons toutefois que le doyen J. Auvray, n'en fait nullement mention.

Cette chapelle a d'ailleurs reçu elle-même bien des modifications, dans le cours des siècles car, primitivement, elle ne comprenait qu'une seule nef.

Actuellement, elle a d'assez bonnes proportions.

Son agrandissement et sa réparation datent du pastorat de feu le révérend curé Coomans. Elle est de 120 pieds de long, non compris la tour, sur 50 pieds de large.

La voûte peu élevée par rapport à l'édifice, est à peu près plate. , légèrement recourbée près des murs, elle repose sur deux rangées de colonnes en pierres taillées en rond, au nombre de douze, qui séparent la nef principale des deux nefs latérales.

Le portail est en pierre assez finement sculptée, il est surmonté d'une niche, actuellement vide et de l'inscription suivante : < Deus a quo, por quem ultinam inquo ipsi honor et gloria saecula saecularum, Amen > .

Dans l'intérieur de l'église, on observe deux rangées de bancs et quatre confessionnaux : le tout en chêne verni, une chaire de vérité avec abat - voix et trois autels en bois sculpté correspondant à chacune des nefs. Le maître autel, dont la devanture est en marbre, est surmonté d'un tabernacle tournant à deux compartiments au-dessus duquel se voit un tableau de bonne exécution fait par maître Defrance, et représentant Saint-Georges, patron de l'église.

Ce tableau se trouve actuellement dans le baptistère (1913)

Les deux autres autels ont la devanture en marbre également et sont dédiés : celui de gauche, à la Sainte Vierge dont la statue habillée orne l'autel et celui de droite, à Sainte-Barbe.

Les stalles se trouvent maintenant près des murs, auparavant, elles séparaient le maître autel des deux autres. Ces stalles sont en chêne verni.

Le pavé est en pierre, celui du choeur, renouvelé entièrement en 1874, est en marbre.

A cette époque, on a également renouvelé et poli les pierres des trois nefs de l'église. Actuellement l'église est entièrement peinte ainsi que la voûte.

En dessous du choeur se trouve une sorte de crypte ou de grand caveaux peuvent contenir 40 à 50 cercueils et dont la porte se trouve près du premier banc à droite, de la nef principale.

Le jubé, construit en bois, occupe toute la largeur de l'église. On y remarque un orgue qui a été donné à l'église par le comte d'Oultremont de Warfusée, le 2 juillet 1828.

La tour carrée plus ancienne que l'église mesure 18 pieds de long sur 25 de large et environ 80 de hauteur. Ses murs sont très épais, néanmoins les angles du midi et du couchant ont dû être réparés en 1840 et probablement aussi en 1644 car, une pierre de l'angle du couchant porte : St-Georges 1644.

Le toit est divisé en quatre parties et surmonté d'une croix et d'un coq.

Autrefois la flèche de la tour était très élevée. comme elle menaçait ruine, les tenants de l'église s'adressèrent aux décimateurs de l'ancienne collégiale de Saint-Paul à Liège, pour la faire réparer. Ceux-ci s'y étant refusés, un procès s'en suivit au cours duquel la flèche s'écroula, après sept années de plaidoiries, il fut porté un jugement qui donna gain de cause aux tenants de l'église. Néanmoins, la tour ne fut pas rétablie dans son état primitif.

En 1775, les décimateurs firent adapter un toit de ferme carrée sur les murs de la tour qui était restée debout.

Les cloches sont remarquables pour la campagne et sont au nombre de deux. La plus grosse pèse 4000 livres environ et porte l'inscription suivante : Campana decimalis Chaudoir et Lamyne fuit an 1751 . L'autre pèse 3000 livres environ, on y lit cette inscription : In honorem divae Virginis prius fusa posterius ad quadruplum adanete sum ex beneficenti commum an 1751 Chaudoir et Lamyne fuit.

Une troisième cloche plus petite fut enlevée en 1793.

Ces cloches furent placées du temps du révérend curé L. Pironet et l'on rapporte qu'il disait quand on les plaça : qu'a on hierdi, y là in couinne. Traduisons : à un gardien de cochon, il faut une trempe (sorte de corne ou de cor). Dans la tour se trouve l'horloge qui vient d'être restaurée récemment (février 2001) On voit dans le registre n°6 du revenu des marguilliers qu'en 1717, les pauvres de Saint-Georges payaient une rente de trois muids d'épaûtre pour remonter et entretenir l'horloge. La sacristie plus récente que le reste de l'édifice est ornée d'un plafond ouvragé et peint qui porte la date de 1740. Un escalier conduit à un e petite place située au dessous de la sacristie et qui sert à remiser différents objets d'un usage non journalier. Notons que la tour a été restaurée récemment et que les abords, d'un aspect propret, ont été repris dans le programme de modernisation de la commune. Autour de l'église existait un cimetière. Lorsqu'il fut désaffecté, les ossements furent regroupés pêlemêle dans la crypte de l'église (en 1906) Les Allemands réquisitionnèrent et enlevèrent les cloches au cours de la guerre 1940-1945, mais heureusement elles furent récupérées en temps utiles.

D′après les renseignements de l'abbé Jules Auvray, ancien doyen de Saint-Georges

Recherche rapide
(Tapez un mot clé dans la case ci-dessous)

Traduction



Contact
Tél : +32 (0)4/259.92.50
Fax : +32 (0)4/259.41.14

info@saint-georges-sur-meuse.be

contact
lundi, mercredi, : de 8h à 12h et de 13h à 16h30

jeudi de 13h à 16h30

mardi : de 8h30 à 12h et de 13h à 19h

Vendredi : 8h30 à 12h30

rue Albert 1er 16

4470 Saint-Georges-Sur-Meuse

Plan d′accès

planacces
Agenda
Cliquez sur l'image pour voir tout l'agenda agenda
Photos


bulletin communal mars 2017 saint-georges-sur-meuse

centre culturel

MJ

saint georges tv



Facebook Saint-Georges

cculturel bibliotheque maison des jeunes eeward 2016



 
Compteur Global
sur les pas du dragon galipette maison habitat durable
one police StGeorgesTV
assg tendea